Élodée : intervention en cours sur le Cher

Ecouter le contenu

On l’appelle en France la « peste d’eau », l’élodée prolifère depuis des années dans les rivières jusqu’à devenir une véritable nuisance. La Municipalité prend le problème à bras-le-corps et a programmé une nouvelle campagne d’arrachage/faucardage de cette plante qui pollue le Cher. L’intervention de l’entreprise St ELoy Paysage Pro a débuté le 2 septembre pour une durée d’environ 3 semaines. 

 

D’où vient l’élodée ?

Originaires d’Amérique du Nord, ces plantes aquatiques ont envahi l’Europe il y a déjà de nombreuses années. Elles ont notamment été importées en France pour des activités commerciales puisqu’elles sont très souvent utilisées comme plantes pour les aquariums.
Elle se répand rapidement et peut engendrer une diminution de la biodiversité ainsi qu’une gêne pour la pratique de la pêche et des loisirs nautiques. Le Cher est infesté par ces plantes aquatiques qui remettent en cause l’esthétique de l’environnement naturel, retiennent les déchets (bouteilles, sacs…) et rendent impossible l’utilisation du plan d’eau lorsqu’elles atteignent la surface.

La campagne 2018 avait permis de retirer  environ 300 m3 de plantes, cette année les épisodes de fortes chaleurs ont augmenté la prolifération de cette plante, la quantité  évacuée devrait être beaucoup plus élevée.

A découvrir le reportage de France Télévision 

diffusé sur France 3 Auvergne  (JT de 13h du 2 septembre) et sur France 2 (JT de 13h du 3 septembre)